Accès direct Unités de recherche

Nos correspondants

THEOBALD-DIETRICH Anne
A. Theobald
SCHAEFFER Laure
L. Schaeffer

L’UPR 9002 a deux Assistantes de Prévention (AP) qui assistent la Directrice d’Unité dans la gestion de la prévention des risques susceptibles de compromettre la santé et la sécurité des agents (rédaction et affichage des consignes de sécurité). Elles contribuent à l’amélioration des méthodes et du cadre de travail et à l’approfondissement de la connaissance des problèmes de sécurité et de leur résolution.

Les AP sont au service de la directrice et de tous les agents. Elles ont un rôle d’accueil et d’information des nouveaux arrivants et un travail de rappel pour les autres. Elles s’occupent de la mise à jour du Document unique d’évaluation des risques professionnels et d’autres documents concernant la sécurité. Elles sont en charge des déclarations et du suivi des accidents et incidents sur le lieu de travail.

Pour se tenir à jour des nouvelles normes et/ou consignes de sécurité émises par la CNRS, elles suivent des formations régulières et font partie du réseau régional des AP du CNRS, de l’INSERM, de l’Unistra et de l’Université de Haute-Alsace (UHA).

A. Lescure
M. Frugier

Les correspondants en expérimentation animale accompagnent les chercheurs dans la mise en œuvre d’expériences menées sur les animaux. Ils répondent à leurs questions concernant les aspects réglementaires et les règles de fonctionnement de l’animalerie. Ils s’assurent du niveau de qualification des chercheurs et les informent des formations spécifiques (formations initiales ou continues). Ils assurent la liaison avec les organismes de surveillance gouvernementale et les responsables de l’animalerie :

– Comité Régional d’Ethique en Matière d’Expérimentation Animale de Strasbourg (CREMEAS)

– Suivi des formations continues, en lien avec le Collectif des Animaleries de Recherche en Alsace (CARA),

– Structure du Bien-Etre Animale (SBEA) de l’Insectarium,

– Participation au Comité de Pilotage de l’Insectarium, comité définissant les règles d’utilisation de l’animalerie.

– Suivi de l’hygiène de l’animalerie

SAUTER Claude
C. Sauter
Agnès Gaudry
A. Gaudry

Joern Putz
J. Pütz

BRAYE Melanie
M. Thami-Braye

Eric Ennifar
E. Ennifar

Agnès Gaudry
A. Gaudry

” Tout laboratoire, public ou privé, qui met en œuvre des OGM ou des micro-organismes génétiquement modifiés (MGM) à des fins de recherche, de développement ou d’enseignement doit soumettre une demande de classement de ces activités au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (MESR). Les déclarations d’utilisation et les demandes d’agrément d’utilisation sont adressées au ministre chargé de la recherche qui les transmet, dès que les dossiers sont complets, au Haut Conseil des biotechnologies (HCB) :

  • pour information dans le cas de déclaration d’utilisation
  • pour avis dans le cas de demande d’agrément d’utilisation “

(source : Guide OGM en milieu confiné, p.12)

Mon rôle est d’obtenir ces agréments (valables 5 ans) et de tenir à jour la liste des OGM détenus dans notre unité.

BERNACCHI Serena
S. Bernacchi
GIRARDI Erika
E. Girardi
A. Simonetti

Le rôle des référentes du réseau Coregal au sein de l’UPR

  • Renforcer les actions de sensibilisation et la communication visant à informer les membres de l’unité de recherche pour prévenir les inégalités
  • Créer et diffuser des guides et chartes de bonnes pratiques au niveau de l’UPR
  • Veiller à avoir un équilibre femmes-hommes dans la répartition des fonctions d’encadrement, des tâches collectives, voire dans la composition des instances des unités
  • Systématiser les entretiens, avoir un rôle de conseil sans stéréotype et orientation vers les référent.e.s RH
  • Développer des actions de mentorat à destination des étudiants

BAUDREY Stephanie
S. Baudrey

M. Ryckelynck