Accès direct Unités de recherche
Retour

Rôles des ARN non codants dans une infection virale physiologiquement pertinente

Mouse 3T3 fibroblasts
Fibroblastes 3T3 de souris

En plus de l’EBV et du KSHV, nous analysons également de manière approfondie les petits ARN des cellules infectées par le cytomégalovirus de souris (MCMV), un bêtaherpèsvirus. Cette analyse exhaustive du séquençage permettra à terme de déterminer le pouvoir de pronostic du profilage des petits ARN. L’analyse des petits ARN a également été affinée en examinant leur association avec différents membres de la famille Argonaute. Nous travaillons à la détermination des mécanismes responsables des variations d’expression des miARN tant cellulaires que viraux. L’expression des petits ARN peut être modulée soit au niveau de la transcription, soit au niveau de la post-transcription, soit au niveau du traitement ou de la stabilité.

Protocole de clonage des petits ARN
Protocole de clonage des petits ARN

Afin de mieux comprendre l’importance réelle des petits ARN viraux dans une infection physiologiquement pertinente, nous utilisons des clones mutants de MCMV dans lesquels nous avons supprimé des gènes individuels de miARN et nous mesurons leur infectiosité in vitro et in vivo. Nous avons accès à un mutant hypomorphe de Dicer et à une souche de Dicer floquée inductible. Nous cherchons à déterminer l’importance de Dicer dans l’infection aiguë et dans la réactivation de l’infection latente par le MCMV.

MCMV in vivo
Détection des miARN du MCMV par le test de protection contre les nucléases (A) et détermination des titres viraux (B) dans différents organes de souris